Bébé

Blogue

Services aux parents

Consultations

Aider bébé à faire ses nuits

par | Bébé

Avant que le nouveau-né atteigne l’âge de 8 semaines, son existence semble se résumer à boire et à dormir. En fait, c’est qu’il s’éveille aux premiers signaux de la faim et qu’il a besoin de se sentir repu pour bien dormir. Passé deux mois, ces deux besoins que sont manger et dormir se dissocient l’un de l’autre, ce qui lui permet de se réveiller moins fréquemment la nuit.

Il apprend aussi la patience : la tétée ou le biberon peut prendre plus de 30 secondes à arriver lorsqu’il se réveille. C’est là un excellent indicateur : dès qu’un bébé en santé dissocie son réveil de la faim, qu’il parvient à espacer ses boires durant la journée, en théorie, il est physiquement en mesure de « faire ses nuits », c’est-à-dire dormir plusieurs heures d’affilée sans manger.

ASTUCES POUR UNE BONNE NUIT

Ces petites astuces aideront votre enfant à dormir 5-6 heures d’affilée :

  • Mettre le bébé au lit dès ses premiers signes de fatigue, seul, dans une chambre calme et sombre et lui souhaiter clairement « Bonne nuit, à demain! » On néglige souvent de parler à un très jeune enfant, croyant à tort qu’il ne peut pas comprendre. De fait, même s’il ne saisit pas encore la portée des mots, les intonations de vos paroles, telle que celles d’affection, il peut très bien les saisir. Plus on lui exprime rapidement nos attentes (et notre fierté, entre autres), mieux il se développe.
  • Éviter de donner instinctivement le sein ou le biberon à un bébé qui se réveille la nuit; lui laisser plutôt un temps pour se rendormir seul d’abord. La faim n’est pas l’ultime raison des réveils nocturnes, passé l’âge de 8 semaines.
  • Dans le même ordre d’idées, si l’odeur du lait est trop près de l’enfant, la nuit (biberon préparé et déposé tout près, seins de la mère), ce dernier, ne saisissant pas pourquoi on ne lui donne pas à boire dans ce cas, pourrait passer de petits pleurs dépourvus de conviction et liés au réveil à de réels pleurs d’insatisfaction. Alors, si bébé est allaité, il s’avèrerait facilitant que, pour quelque temps, ce soit son père qui intervienne pour l’inciter à se rendormir
  • Pour inciter un enfant à se rendormir, même un bébé âgé de 2 mois, il faut éviter de le bercer ou de le cajoler jusqu’à ce qu’il trouve sommeil, voire de demeurer tout prêt de lui dans la chambre. Pour acquérir de la confiance dans ses aptitudes à dormir sans la présence de papa ou de maman à ses côtés, il doit pouvoir l’expérimenter. Donc, quelques mots de réconfort et on sort!  Le bercement évidemment peut faire partie du rituel, mais pas pour l’endormir.
  • Ne pas hésiter à féliciter un bébé qui réussit à dormir une nuit entière ou à se rendormir par lui-même. La fierté et la tendresse dans votre voix sont tout à fait perceptibles pour lui.

Lectures suggérées :
Comment aider mon enfant à mieux dormir
La sieste chez l’enfant
Le sommeil du nourrisson
Sommeil : la boite à outils!

Besoin d’information pour mieux saisir tous les enjeux de son sommeil?  Voici des sessions d’information sur le sommeil des enfants à visionner chez vous dans le confort de votre foyer.  Ils ont été conçu par groupe d’âge afin de repérer celui qui vous convient le mieux.

© Brigitte Langevin
www.brigittelangevin.com

 

INFOLETTRE

Abonnez-vous afin de rien manquer