Blogue

Blogue

Blogue

Sept mythes à propos du sommeil des bébés

Sept mythes à propos du sommeil des bébés

Dormir, un processus si naturel, qui peut vite tourner au cauchemar si on y associe des croyances limitantes. En voici quelques-unes afin de ne pas tomber dans certains pièges qui pourraient empêcher bébé de développer de bonnes habitudes de sommeil dans les premières semaines de vie.

Aider bébé à faire ses nuits

Aider bébé à faire ses nuits

Avant que le nouveau-né atteigne l’âge de 8 semaines, son existence semble se résumer à boire et à dormir. En fait, c’est qu’il s’éveille aux premiers signaux de la faim et qu’il a besoin de se sentir repu pour bien dormir. Passé deux mois, ces deux besoins que sont manger et dormir se dissocient l’un de l’autre, ce qui lui permet de se réveiller moins fréquemment la nuit.

Le sommeil du nouveau-né

Le sommeil du nouveau-né

La plupart d’entre nous ont toujours considéré le fait de dormir comme un geste relativement anodin. Jusqu’à ce que nous devenions parents et que le sommeil de notre bébé frise l’obsession. Qui n’a jamais été témoin d’un parent roulant lentement en voiture ou marchant derrière une poussette dans l’ultime espoir que son enfant dorme enfin? Qui n’a jamais aperçu un collègue, cerné, soupirant quelque chose comme : « Mon gars s’est réveillé sept fois cette nuit »?

Une discipline en douceur… c’est possible !

Une discipline en douceur… c’est possible !

Le monde dans lequel nous vivons véhicule souvent une image idyllique de la relation parent-enfant. L’image de la mère qui allaite jour et nuit, le sourire aux lèvres et le visage toujours frais malgré le manque de sommeil, et celle des parents qui s’amusent au parc avec leurs enfants dociles et polis en tout temps, tiennent beaucoup plus de la fiction que de la réalité.

Il s’éveille toujours en pleurant

Il s’éveille toujours en pleurant

Dormir permet au corps de se reposer et ainsi de s’éveiller de bonne humeur et en pleine forme pour la prochaine période d’éveil. Il peut arriver à l’occasion que la sortie du sommeil soit bousculée par un éveil en pleurs, c’est désagréable pour l’enfant et la maisonnée.

Sieste, à la pénombre ou à la clarté ?

Sieste, à la pénombre ou à la clarté ?

Beaucoup de parents ont tendance à croire que le sommeil de jour devrait se passer à la grande clarté chez leur nourrisson. De fait, avant l’âge de 4 à 6 semaines, le cerveau du bébé ne différencie pas les heures de nuit des heures de jour. La luminosité ne vient donc pas nuire à la qualité de son sommeil.

Réveil trop matinal ?

Réveil trop matinal ?

Bébé faisait des nuits de 11-12h d’affilée et le voilà qui s’éveille en pleurant autour de 4 h 30 – 5 h  le matin?   Vous avez la certitude qu’il n’a pourtant plus besoin d’un boire nocturne, mais c’est le seul moyen de le voir se rendormir.  Si cela vous convient ne changez rien et attendez le bon moment.  Cependant, si cela ne convient plus et que vous avez tenté plusieurs stratégies qui ont été vaines, voici quelques astuces pour vous soutenir afin de le voir s’éveiller passer 6 h le matin. 

INFOLETTRE

Abonnez-vous afin de rien manquer