Bébé | Enfant

Blogue

Services aux parents

Consultations

De bonnes habitudes de sommeil, ça s’apprend

par | Bébé, Enfant

De bonnes habitudes de sommeil, ça s’apprend… Aussi étonnant que cela puisse paraître aux yeux de certains parents, car dormir est si facile en apparence puisqu’il s’agit que de s’y laisser aller, et pourtant, certains bébés y résistent comme les chats ont peur de l’eau!  Pour mieux saisir cet énoncé, prenons par exemple l’apprentissage de la propreté.

Certains enfants y arrivent pratiquement seuls, tandis que d’autres auront besoin d’être accompagnés, motivés, encadrés.  Pour le sommeil, c’est la même chose, il arrive un moment où le parent ne peut plus faire partie du processus du sommeil, en berçant l’enfant jusqu’à endormissement complet par exemple, soit par trop grande fatigue ou par manque de temps (au 2e enfant, etc.), soit parce qu’il n’a plus de plaisir à le faire ou encore soit parce que l’enfant se trémousse dans les bras de son parent et résiste de plus en plus à se laisser aller au sommeil.  C’est alors que débute l’apprentissage au sommeil, c’est-à-dire de permettre à son bébé de connecter avec son propre potentiel (de) sommeil : sa capacité à s’endormir et se rendormir sans aide extérieur, le sommeil étant un processus naturel et interne.

Lorsqu’arrive ce moment, selon le tempérament de l’enfant, cet apprentissage est plus ou moins facile.  On découvre parfois que son bébé n’attendait que cela : être déposé dans son lit, dès les premiers signes de fatigue pour se laisser aller au sommeil, sans pleurs.  Cependant, certains bébés, au tempérament un peu plus intense, vont résister au sommeil, en exprimant haut et fort leur mécontentement (de petits et gros pleurs) de sentir leurs habitudes de sommeil se transformées.

Il y a autant de façons d’accompagner son enfant dans cet apprentissage qu’il y a de parents et d’enfants.  Le plus important à retenir c’est que le processus doit s’améliorer de jour en jour :

–          prendre moins en moins de temps à se laisser au sommeil;

–          constater une diminution et la disparition éventuelle de la frustration au moment du coucher;

–          dormir de plus en plus longtemps lors des siestes et de la nuit.

On sait que l’apprentissage au sommeil est intégré lorsque notre petit pou va au lit en étant calme et souriant, qu’il dort suffisamment pour son âge et qu’il s’éveille de bonne humeur.  D’ailleurs, s’éveiller avec des gazouillis est un des deux signes indiquant que la période de sommeil a été adéquate, l’autre indication étant de ne pas constater de signe de fatigue dans l’heure qui suit le lever.

En prenant soin de permettre à son enfant de développer de bonnes habitudes de sommeil, on s’assure d’une qualité d’éveil agréable, d’un développement idéal et d’une santé optimale.  La joie est au rendez-vous et toute la famille s’en porte mieux!

Bon sommeil!

Lectures suggérées :
Comment aider mon enfant à mieux dormir
La sieste chez l’enfant
Le sommeil du nourrisson
Sommeil : la boite à outils!

Besoin d’information pour mieux saisir tous les enjeux de son sommeil?  Voici des sessions d’information sur le sommeil des enfants à visionner chez vous dans le confort de votre foyer.  Ils ont été conçu par groupe d’âge afin de repérer celui qui vous convient le mieux.

© Brigitte Langevin
www.brigittelangevin.com

INFOLETTRE

Abonnez-vous afin de rien manquer