Oct. 2015 - Changement d'heure

Dès que l’automne commence à s’immiscer dans notre été trop court, le nombre heures d’ensoleillement raccourcit. Lorsque le cadran sonne à son heure habituelle, on se prend à se croire encore au beau milieu de la nuit. Lorsque le changement d’heure s’opère (dans ce cas-ci, le retour à l’heure normale), nos matins sont légèrement moins sombres. 

Les répercussions du changement d’heure (à l’automne) sur le sommeil


Le retour à l’heure normale

Dès que l’automne commence à s’immiscer dans notre été trop court, le nombre heures d’ensoleillement raccourcit. Lorsque le cadran sonne à son heure habituelle, on se prend à se croire encore au beau milieu de la nuit. Lorsque le changement d’heure s’opère (dans ce cas-ci, le retour à l’heure normale), nos matins sont légèrement moins sombres.

En 2015, le passage à l’heure normale (ou heure d’hiver) au Québec aura lieu dans la nuit de samedi à dimanche, du 31 octobre au 1er novembre à 3 h du matin où nous devrons retrancher une heure à notre horloge estivale. Pour la France et le continent européen, ce sera dans la nuit du 24 au 25 octobre. Si bien des adultes savoureront une heure de sommeil de plus, contrairement au changement pour l’heure d’été, au printemps, ce sera un certain bouleversement pour les enfants… et leurs parents. La plupart des adultes enlaceraient l’oreiller avec gratitude, mais un bébé ou un enfant qui s’éveille généralement vers 6 h, c’est à 5 h, ce 3 novembre, qu’il risque de s’écrier : « Maman, Papa, c’est le matin! » 

Faut-il préparer se préparer?

Un mythe circule qu’il faut préparer le terrain une à deux semaines à l’avance afin que les bambins supportent mieux un changement d’heure. Ce serait même plutôt déconseillé puisque le corps s’habitue et, en un jour ou deux, il ne ressent plus ou presque plus d’effets indésirables. Alors, rien ne sert de le perturber deux semaines durant ! Autant que faire se peut, le matin du changement d’heure, encouragez votre enfant à patienter dans son lit jusqu’à l’heure habituelle même s’il se réveille plus tôt. Vous aurez peut-être la chance de le voir se rendormir. Sinon, levez-le et commencez votre journée.

Changement d'heure automnal et habitudes de sommeil des enfantsN’ajustez pas votre horaire de la journée en fonction d’un changement d’heure. Tentez, le plus possible, de faire en sorte que les siestes, les repas et le dodo du soir aient lieu aux mêmes moments qu’à l’habitude. Évidemment, votre enfant somnolera bien avant l’heure de sa sieste, et vous devrez peut-être accepter qu’il soit maussade, mais plus vous vous rapprocherez de l’horaire habituel, moins le décalage se fera ressentir longtemps. Faites confiance au corps humain et à son horloge interne ! Un petit conseil aussi : évitez les situations plus stressantes ou plus déstabilisantes pour vous et pour lui cette journée-là. Ce n’est sans doute pas le meilleur moment pour le confier à une nouvelle personne ou pour faire beaucoup de route en voiture.

Une heure plus tôt!

Lundi arrivera puisqu’il le faut bien… Votre cerveau et celui de votre enfant se seront ajustés à « l’heure de moins ». Si fiston ou fillette semble vouloir commencer sa journée à 5 h encore le lundi ou le mardi matin, le changement d’heure n’en sera plus le coupable. N’oubliez pas qu’il se rattrape en vingt-quatre à quarante-huit heures si l’on conserve les mêmes heures de lever et coucher qu’à l’accoutumée.

Période de sieste

Pour les milieux de garde comme pour la maison, la période de sieste ne doit pas être modifiée. Il sera normal de constater que certains enfants dorment moins bien dans les jours suivants, mais on ne doit pas les priver de sommeil sous prétexte d’une mauvaise adaptation au changement d’heure. Ce qu’on pourrait considérer comme un privilège ou une exception se transformera en déficit de repos, en potentielle mauvaise habitude de sommeil ou en opportunité à exploiter pour l’enfant. Et tout ce qui aura si durement été acquis se verra bousillé !

Lundi matin…

Pour conclure, chez nous, les grands, les mêmes conseils valent. Je profite aussi de l’occasion pour glisser une petite parenthèse concernant les difficiles lundis matins… changement d’heure ou pas. Pendant le weekend, nous modifions notre horaire habituel de repas et de sommeil. Soit on dort moins parce qu’on veille tard, soit on dort plus parce qu’on fait la grasse matinée, mais dans tous les cas, notre horloge interne se dérègle. À cela s’ajoutent parfois des repas plus copieux et quelques verres d’alcool. Lorsque le cadran sonne le lundi matin, notre corps nous dit alors : « Ouf ! Déjà ! »

Bon week-end!


 
LIVRES
 
 
 

CALENDRIER
Pour connaître nos activités
ou nous suivre sur Facebook
 

 
Un bébé qui dort bien bien est joyeux, a des parents heureux, une éducatrice enchantée et se développe harmonieusement !
 
© 2015 Brigitte Langevin Tous droits réservés
Concept par Gotz Création - Réalisé par Dynamites Design