Bébés

Dormir ailleurs? Bébé refuse catégoriquement!

Une bonne majorité d’enfants acceptent de dormir dans différents environnements sans dire un mot.  Cependant, certains bébés, dès qu’ils ne sont pas dans leur environnement de sommeil habituel, ils tardent à se laisser aller dans les bras de Morphée et parfois n’y arrivent même pas, laissant leurs parents… perplexes.

Qu’entend-on exactement par dormir ailleurs?  Il peut s’agir de passer un après-midi ou la nuit chez les grands-parents ou encore une soirée en visite chez des amis, dans la famille, ou bien en vacances dans une chambre d’hôtel, ou camping.  Bref, il s’agit d’un moment où votre bambin ne se retrouve pas dans son lit, ni dans sa chambre chez lui, au moment du dodo (sieste et/ou nuit).

Un défi en soi

Il va de soi que si bébé ne dort pas habituellement seul dans son propre lit, il sera difficile de lui permettre de dormir ailleurs et de façon différente.  Dans ce cas-là, il convient de reproduire les conditions habituelles de sommeil, celles qui prévalent à la maison.  Par exemple, s’il s’endort habituellement dans les bras ou lors d’une tétée, vous faites la même chose ailleurs, dans une pièce tranquille.

Pour les bébés qui ont déjà développé de bonnes habitudes de sommeil, c’est-à-dire qu’ils arrivent à s’endormir et se rendormir seul, dans leur propre lit, il n’en reste pas moins que de dormir ailleurs que chez lui peut devenir tout de même un défi.

Mais un défi pour qui?  Les parents qui vivent l’expérience pour la première fois, vivent un énorme stress, de peur de voir leur champion du dodo ne pas reconnaitre son environnement et finalement exprimer par des pleurs un inconfort à dormir ailleurs.

Il reconnaît son environnement de sommeil avec ses sens

Voyons d’abord comment bébé peut reconnaitre son environnement de sommeil.  Il utilise particulièrement deux de ses sens pour y arriver, soit le sens de l’odorat et celui du toucher.  Si le parent qui est en visite apporte les draps de lit de son bébé (ceux du lit et non pas des draps fraîchement lavés) de même que les éléments qui s’y trouvent (doudou, toutou et suces le cas échéant), bébé se sent automatiquement dans son environnement puisqu’il y  reconnaît son odeur et la texture de ses draps, même si le lit n’est pas le sien. 

Alors pourquoi n’arrive-t-il pas à se laisser aller au sommeil comme à la maison, d’autant plus que les parents ont fait tout le nécessaire pour qu’il se sente chez lui?  Parce que bébé utilise alors un autre de ses sens, soit celui du ressenti.  Si maman ou papa se sent stressé à l’idée de lui permettre de dormir ailleurs, bébé le ressent et comme il ne sait gérer cette émotion intense, il peut alors pleurer au lieu de s’endormir, comme il le fait si bien à la maison.

Pratiquez!

Un truc pour vous aider à mieux vivre le sommeil de bébé à l’extérieur du domicile est celui de pratiquer…  soit chez vous ou chez une copine, un membre de la famille, qui comprend bien entendu votre démarche.  C’est tout simple : durant la journée, à la maison, vous ouvrez le parc, y transportez les éléments de son lit, et le placez dans une autre pièce que sa chambre (ou la vôtre!), dans le bureau par exemple. Lorsque bébé y est déposé réveiller, vous prenez soin de baisser la toile et de fermer la porte, comme lorsqu’il dort dans sa chambre. Si vous êtes chez une copine ou un membre de la famille qui peut vous soutenir dans cette approche, vous faites la même chose.  Vous pouvez utiliser une chambre à coucher lorsque vous êtes dans une autre maison.

Si bébé exprime des pleurs, pour le soutenir, employez la même stratégie que vous avez utilisé à la maison pour le voir développer de bonnes habitudes de sommeil.  Plus vous pratiquerez, moins grand sera votre stress et plus facilement bébé acceptera de dormir ailleurs.  Une fois ce processus bien intégré (cela peut prendre quelques jours de pratique), vous pourrez expérimenter lors d’une « vraie »sortie.  Et par le fait même ce sera plus facile en vacances ou en camping.

Au moment de partir

Lorsque vous terminerez la soirée chez des amis ou la famille et qu’il sera temps de partir, préparez bébé là où il dort.  Une fois habillé, vous circulez jusqu’à l’auto en s’assurant au préalable que la lumière soit tamisée sur votre chemin.  Tous les bisous et câlins ayant été donnés avant le dodo, personne ne dérange bébé qui dort peut-être encore ou peut-être pas.  Une fois de retour à la maison, bébé est mis au lit immédiatement sans changement de couche ou autres, comme si on ne l’avait pas déplacé.  Les plus chanceux constateront que bébé  continue même de dormir durant le déplacement, le transport et lors de la mise au lit de retour chez soi.  Pour les autres, on tente d’éviter de le stimuler le plus possible. Si les pleurs persistent, on retourne le voir à intervalles de plus en plus longs pour lui dire que tout va bien et que c’est dodo.

Nouvelle maison, nouvelle chambre

Vous déménagez? Un truc qui permet à bébé de bien vivre le changement est de s’assurer que sa nouvelle chambre, conserve l’entièreté de son mobilier, de ses draps et couvertures.  Si vous voulez rafraichir son ameublement et sa literie, attendez quelques jours après avoir aménager. Visuellement, si vous avez peint la pièce d’une autre couleur et mis de la déco différente, bébé ne vous en tiendra pas rigueur, rassurez-vous.

Bon dodo!

Lectures suggérées : 
Comment aider mon enfant à mieux dormir
La sieste chez l'enfant
Le sommeil du nourrisson

Besoin d'information pour mieux saisir tous les enjeux de son sommeil?  Voici des sessions d'information sur le sommeil des enfants à visionner chez vous dans le confort de votre foyer.  Ils ont été conçu par groupe d'âge afin de repérer celui qui vous convient le mieux.

© Brigitte Langevin
www.brigittelangevin.com

 

© 2015 Brigitte Langevin Tous droits réservés
Concept par Gotz Création - Réalisé par Dynamites Design