Sept mythes à propos du sommeil des bébés

Dormir, un processus si naturel, qui peut vite tourner au cauchemar si on y associe des croyances limitantes.  En voici quelques-unes afin de ne pas tomber dans certains pièges qui pourraient empêcher bébé de développer de bonnes habitudes de sommeil dans les premières semaines de vie.

Aider bébé à faire ses nuits

Avant que le nouveau-né atteigne l’âge de 8 semaines, son existence semble se résumer à boire et à dormir. En fait, c’est qu’il s’éveille aux premiers signaux de la faim et qu’il a besoin de se sentir repu pour bien dormir. Passé deux mois, ces deux besoins que sont manger et dormir se dissocient l’un de l’autre, ce qui lui permet de se réveiller moins fréquemment la nuit.

Le sommeil du nouveau-né

La plupart d’entre nous ont toujours considéré le fait de dormir comme un geste relativement anodin. Jusqu’à ce que nous devenions parents et que le sommeil de notre bébé frise l’obsession. Qui n’a jamais été témoin d’un parent roulant lentement en voiture ou marchant derrière une poussette dans l’ultime espoir que son enfant dorme enfin? Qui n’a jamais aperçu un collègue, cerné, soupirant quelque chose comme : « Mon gars s’est réveillé sept fois cette nuit »?

Les besoins en sommeil

Nous ne sommes pas tous égaux concernant nos besoins en sommeil.  Certains s’accommodent d’un minimum de sommeil, soit quelques heures,  tandis que d’autres nécessiteraient des heures de sommeil supplémentaires pour être « rassasiées ».

De bonnes habitudes de sommeil, ça s'apprend

De bonnes habitudes de sommeil, ça s’apprend… Aussi étonnant que cela puisse paraître aux yeux de certains parents, car dormir est si facile en apparence puisqu’il s’agit que de s’y laisser aller, et pourtant, certains bébés y résistent comme les chats ont peur de l’eau!  Pour mieux saisir cet énoncé, prenons par exemple l’apprentissage de la propreté.

© 2015 Brigitte Langevin Tous droits réservés
Concept par Gotz Création - Réalisé par Dynamites Design