Enfants

Que se passe-t-il avec le sommeil de nos enfants ?

Voici une réflexion très intéressante d'une conseillère pédagogique en milieu de garde... ainsi que ma réponse, concernant les difficultés du parent à coucher son enfant le soir, lorsqu'il a fait une belle sieste à la garderie, en après-midi, soit entre midi 30 et 15h.

Bonjour!
Je suis conseillère pédagogique auprès des services de garde en milieu familial. Je suis dans le réseau depuis plusieurs années. J'observe souvent ou entend souvent des parents qui demandent à la RSG de ne pas coucher l'enfant puisqu'il ne s'endort pas avant 21h si non... Je vois parfois ces enfants en après-midi avec leurs pomettes rouges de fatigue... Pauvres cocos...
 
Ce serait facile de croire que c'est la routine des parents qui fait défaut... Nous ne voyons pas ce qui s'y passe. On tente de sensibiliser les parents à l'importance du sommeil mais ils sont convaincus que leur enfant en a besoin de moins. Le 5% d'enfants qui en ont réellement besoin de moins, a le dos large je trouve! 
 
Je suis moi même maman d'un garçon près de 3 ans et je fais face à ce défi depuis plusieurs semaines. Je me questionne alors puisque je connais notre routine. Il va dehors tous les jours, se dépense généralement, il n'y a pas d'écran ici sauf 1 journée semaine le matin, nous soupons à 17h30, il est au lit pour 19h. J'ai incorporé une petite méditation depuis plus de deux semaines. La routine est stable aussi la plupart du temps le weekend car je connais l'importance. Malgré cela il prend 1h maintenant pour s'endormir et il pouvait en prendre 1h30 (8h30) avant que j'installe la méditation. Il ne fera pas de sieste ici à la maison si je ne suis pas à côté de lui pour l'endormissement. Mais il est fatigué ensuite! Il dort rapidement à la garderie... Comme tout le monde le problème se trouve à la maison. J'observe beaucoup et je constate qu'il bouge constamment un peu dans son lit si je n'y suis pas pour lui rappeler de se relaxer. Je crois que ça explique pourquoi il ne dort pas rapidement le soir.
 
Outre la routine des parents, es-tce possible que malgré l'absence d'écrans le soir (comme le miens) le fait que les enfants d'aujourd'hui sont plus stimulés qu'avant, ils aient plus de difficultés à se relaxer, à "laisser aller leur corps et leur tête? Et si cela expliquait les difficultés de beaucoup de parents? Si c'est le cas la méditation pourrait être un outil. Mais encore, lorsque je la termine, il se remet à s'agiter assez pour ne pas dormir. Il faudrait je reste avec lui pour lui rappeler de ne pas bouger... 
 
Qu'en pensez vous? Je vous donne l'exemple avec mon garçon car cela me permet d'observer d'avantage mais j'ai plusieurs craintes pour les enfants d'aujourd'hui. J'entends des parents qui les couche à 20h (2-4 ans)! Le miens est le seul de notre entourage à se coucher à 19h! Ce n'est pas normal! Je tente de comprendre ce qui se passe auprès de nos enfants pour qu'ils prennent autant de temps s'endormir... Je comprends les parents de lâcher prise et simplement les coucher au prochain train... Je tente et cela me prend beaucoup d'énergie et de persévérance pour ne pas moi aussi le coucher plus tard! Je connais les bienfaits du sommeil!
 
Merci de votre point de vue! 
Nous continuons à sensibiliser les gens!
 
 
 
 
Bonjour chère conseillère pédagogique,

Quelle réflexion intéressante vous avez!  Je viens de terminer la lecture du livre du Dr Diane Bovin (Le Sommeil et vous), et voici ce qu'elle mentionne dans son livre et je cite "Les perturbations du sommeil chez les enfants inquiètent les scientifiques en raison des effets néfastes possibles sur leur croissance et leur développement intellectuel.  De bonnes habitudes de sommeil, avec des heures de coucher et de lever régulières, et surtout suffisamment de temps pour dormir, sont importantes."
Votre préoccupation n'est donc pas anodine.
 
Je confirme en effet que le 5% de petits dormeurs a le dos large puisque qu'il semblerait, aux dire des parents, que presque chaque famille (qui fait appel à mes services et elles sont nombreuses!) soit composée d'un, de deux ou même 3 enfants de cette catégorie.  Ce qui n'est pas réaliste bien entendu.
 
En lisant votre message, je crois comprendre que votre garçon a associé son endormissement (qui comprend le temps de détente nécessaire pour s'endormir) à votre présence.  Voilà pourquoi, il se remet à bouger lorsque vous quittez la pièce. Et bien, je peux vous confirmer qu'il en est ainsi dans beaucoup trop de familles.  Les parents exténués par leur journée de travail et portés par leur désir de donner le meilleur à leurs enfants finissent par "acheter la paix" et/ou contourner les pleurs en demeurant près de leur enfant ou en revenant des dizaines de fois à leur chevet pour les voir s'endormir.  Résultat : l'enfant devient convaincu (tout en trouvant cela fort agréable) que s'endormir est une action qui ne peut se réaliser qu'en étroite collaboration avec son parent, alors qu'il n'en est rien, puisqu'il s'agit d'un processus interne, entièrement géré par notre cerveau et, notre seule participation, à titre d'y individu, est de s'y laisser aller... lorsque le petit train du sommeil se manifeste.
Tandis que, dans d'autres familles, on va miser sur l'épuisement de l'enfant (couper la sieste en PM et/ou le coucher plus tard le soir) pour le voir s'endormir... rapidement. Et dans certaines familles, on mise sur des produits comme le Benadryl et la mélatonine, dès l'âge de 2 ans...
 
Cette incompréhension en matière de sommeil touche aussi les poupons puisqu'en milieu de garde, on tente de couper la sieste du matin (pourtant nécessaire jusqu'à
 16-18 mois) dès l'âge de l'entrée en garderie, soit autour de 10-11 mois.  Imaginez, combien c'est souffrant pour ces bébés qu'on sur-stimule pour les garder éveillés en matinée. Lorsqu'arrive l'heure du repas du midi, ils sont tellement exténués que certains s'endorment dans leur assiette... pauvres cocos!  Tout ça pour s'assurer de les voir dormir en PM. Je peux vous assurer qu'il y a d'autres façons d'y arriver.
 
Un des plus gros problèmes dans le sommeil des enfants est l'éveil trop matinal.  On tente bien d'accuser les deux changement d'heures, le soleil qui se lève trop tôt durant la saison estivale, qu'il dort trop à la sieste, que c'est génétique, qu'on a tout essayé et que rien ne fonctionne, etc... il n'en demeure pas moins que du moment où on priorise les siestes et que les enfants sont couchés plus tôt le soir, cette difficulté, disparaît... comme par enchantement.  Il n'y a bien entendu pas de magie dans cette situation, mais bien une prise en charge du besoin de dormir qui demande chez les parents beaucoup de constance, de persévérance, de cohérence et une bonne dose d'humour et d'amour.  
 
Il y a beaucoup d'éducation à faire, mais malheureusement avec toutes les informations contradictoires qui se trouvent sur le Net et bien les parents en perdent leur jugement et leur gros bon sens et bonté divine que je les comprends...
Je vais publier un 5e livre sur le sommeil des bébés et des enfants, aux Éditions De Mortagne, à l'automne prochain pour venir outiller les parents (titre : Sommeil, La boîte à outils).  Je n'aurai jamais cru lorsque j'ai publié le 1er sur le sujet en 2006 que cela prendrait tant d'ampleur.  Que ce besoin : le sommeil, soit le besoin le plus mal aimé au sein de nos sociétés, qui pourtant en est un de base et essentiel à une vie saine, heureuse et épanouie. Eh bien aujourd'hui, il préoccupe les scientifiques et c'est une bonne chose.
 
Je vous informe aussi qu'il y a  maintenant des formations en ligne pour les parents. Vous pouvez visionner le webinaire sur le sommeil pour son groupe d'âge ou encore prendre rendez-vous pour une consultation téléphonique pour des conseils et stratégies plus personnalisés, si vous en sentez le besoin.
Il y a aussi des conférences en ligne maintenant, voici le lien pour plus d'information et vous inscrire.
 
Je mets tout en oeuvre pour rendre ces informations le plus accessible possible.
 
Enfin, il y a aussi des formations en salle pour les éducatrices et des conférences pour les parents, si vous voulez les offrir dans votre milieu. Je vous invite à me contacter pour céduler une date, si vous choisissez d'aller dans cette direction.
 
Bonne réflexion...
 

Lectures suggérées : 
Comment aider mon enfant à mieux dormir
La sieste chez l'enfant
Le sommeil du nourrisson
Mieux dormir... j'en rêve!

Besoin d'information pour mieux saisir tous les enjeux de son sommeil?  Voici des sessions d'information sur le sommeil des enfants à visionner chez vous dans le confort de votre foyer.  Ils ont été conçu par groupe d'âge afin de repérer celui qui vous convient le mieux.

© Brigitte Langevin
www.brigittelangevin.com

© 2015 Brigitte Langevin Tous droits réservés
Concept par Gotz Création - Réalisé par Dynamites Design