Journée nationale du sommeil

 20e Journée nationale du sommeil : 13 mars 2021

Chacun de nous dispose d'un capital sommeil et il est trop précieux pour être négligé ou maltraité.  A nous de savoir le gérer, le conserver, l'utiliser au mieux et transmettre à nos enfants notre connaissance sur cette activité essentielle que nous partageons avec la plupart des espèces vivantes.

Avez-vous bien dormi la nuit dernière?

Dites-moi, avez-vous bien dormi la nuit dernière? Avez-vous l’impression d’avoir pleinement récupéré ou avez-vous plutôt l’impression de vous être réveillé(e) aussi fatigué(e) que la veille au coucher ?  Saviez-vous que dormir mieux... oui c'est possible!

Enceinte, je fais de drôles de rêves...

Des facteurs émotifs, telles que des inquiétudes à propos de la santé du bébé ou à l’idée d’accoucher peuvent à l’occasion occuper votre esprit durant la journée. Le soir, lorsque vient enfin le moment de se laisser aller dans les bras de Morphée, des cauchemars se chargent parfois de vous rappeler vos angoisses à propos de l’accouchement ou encore du fait de devenir parent.

Les besoins en sommeil

Nous ne sommes pas tous égaux concernant nos besoins en sommeil.  Certains s’accommodent d’un minimum de sommeil, soit quelques heures,  tandis que d’autres nécessiteraient des heures de sommeil supplémentaires pour être « rassasiées ».

Chéri, tu ronfles!

Ronfler constitue à la fois un problème médical et social. Qu’est-ce qui le provoque? Peut-on réagir? Y a-t-il des solutions? Un ronflement moyen atteint facilement un niveau sonore de 45 dB à 60 dB (le bruit d'une voix), tandis qu'un ronflement majeur peut dépasser les 95 dB, ce qui correspond au bruit du passage d'un camion!

© 2015 Brigitte Langevin Tous droits réservés
Concept par Gotz Création - Réalisé par Dynamites Design