Au lit avant la nuit... l'été aussi!

Mes enfants se couchent à 19 h 30 tous les soirs. Ils n’en sont que plus heureux et je crois même que cela améliore leur santé et leur développement intellectuel.

Sommeil et vacances!

Ces deux mots mis bout à bout procurent un baume au cœur de presque tous les adultes… sauf s’ils sont de nouveaux parents. Voici les inquiétudes que partageait une maman tout récemment :

Il ne veut pas dormir : manipulation, association ou tempérament ?

Régulièrement, j’entends un parent raconté que son bébé ou son enfant ne veut pas dormir, malgré la fatigue qu’il manifeste. 

Une dette de sommeil chez mon bébé, est-ce possible?

Dormir étant un besoin essentiel, tout manque de sommeil pendant une ou plusieurs nuits génère une somnolence diurne qui est responsable d’erreurs et même d’accidents mortels chez l’adulte. L’insuffisance de sommeil est une authentique pathologie dont les causes sont multiples : se coucher trop tard, être éveillé la nuit ou se lever trop tôt...

Prendre soin du sommeil de bébé… oui, mais à quelle fréquence?

À la naissance de bébé, et même avant celle-ci, les informations sur l’alimentation du nouveau-né sont disponibles en grande quantité et c’est bien tant mieux puisque le besoin de « manger » est celui qui devient prioritaire et dont les parents doivent prendre soin dès l’arrivée de bébé.  Au fil des jours, on apprend alors à connaître son p’tit amour et à reconnaître ses pleurs qui indiquent que la faim le tenaille.  Par ailleurs, une grande majorité des spécialistes sur le sommeil du bébé s’entendent pour dire qu’au cours des 6 à 8 premières semaines, c’est la faim qui stimule le bébé à s’éveiller et à l’exprimer par des pleurs ou un désir de téter plus ou moins vigoureux, lorsqu’on approche le sein ou une tétine près de sa bouche.

© 2015 Brigitte Langevin Tous droits réservés
Concept par Gotz Création - Réalisé par Dynamites Design