Bébé | Enfant

Blogue

Services aux parents

Consultations

La tétine, oui ou non ?

par | Bébé, Enfant

La tétine (aussi appelée suce ou sucette) est souvent donnée aux nourrissons lorsqu’ils pleurent. Il est incontestable que téter les apaise. Certains ont parfois besoin de téter plus souvent et plus longtemps que ne le requiert leur alimentation. Les laisser téter au sein plus longtemps que nécessaire ou encore leur offrir un biberon de lait supplémentaire ne convient pas. De plus, rares sont les mamans qui trouvent plaisir, à long terme, à devenir la « tétine » de leur bébé en les laissant téter continuellement au sein.

Téter est un besoin légitime. Certains bébés trouveront rapidement leur poing, puis leur pouce, ce qui est pour eux le meilleur moyen de satisfaire seuls leur besoin de téter. Des parents très attentionnés empêchent parfois leur bébé d’essayer de trouver leur pouce par eux-mêmes en donnant la tétine rapidement, craignant que l’effort ne soit trop grand pour leur progéniture. Leurs bébés comprennent vite qu’ils n’ont qu’à réclamer la tétine en pleurant pour qu’elle arrive dans leur bouche. À partir de ce moment, pourquoi feraient-ils l’effort de se contenter de façon autonome ?

Le problème survient après l’âge de 3 mois. Pour le bébé, la tétine est rapidement associée au fait de se calmer et de s’endormir. Il la réclame donc souvent durant la journée et le parent se sent disposé à la lui donner. Mais il la réclame aussi durant la nuit, chaque fois qu’il a un microéveil et qu’il se rend compte qu’il ne l’a pas. S’il a été habitué à s’endormir avec sa tétine, il est convaincu qu’il ne peut se rendormir sans elle. Toutefois, à cet âge, il n’est pas capable de la retrouver dans son lit et encore moins de la remettre correctement dans sa bouche. Donc, bébé se réveille et appelle (en pleurant plus ou moins fort) ses parents. Ceux-ci, devenus insomniaques à force de se lever pour aller la lui rendre, connaissent bien ce problème.

Comment réagir ? Téter, quand on est un nouveau-né, c’est très bien. La règle est de s’assurer que bébé tète quelque chose dont il peut disposer librement et auquel il est capable de revenir seul. Mais lui permettre d’associer son apaisement ou son endormissement à un objet dont il n’est pas totalement maître, c’est accepter de voir le sommeil du nourrisson brisé, de même que le vôtre et celui de toute la famille… en plus de devenir « préposé à la tétine » jusqu’à ce que l’enfant atteigne l’âge de 8 ou 9 mois et qu’il réussisse à la reprendre lui-même.

Le besoin de téter est réel. La solution consiste donc, si vous avez donné une tétine à votre nouveau-né, à lui apprendre à s’en passer vers l’âge de 3 mois, car c’est à ce moment qu’il peut maîtriser ses mains et les porter à sa bouche. Pour y arriver, ce n’est pas très difficile : il suffit de vous en départir pour de bon, de la jeter. Il ne sera donc plus question de la lui donner, ni le jour ni la nuit. Faites-lui confiance, il saura lui-même combler ce besoin.

Toutefois, sachez que certains bébés s’adaptent très bien au fait de ne recevoir la tétine qu’à l’heure de la sieste, si cela est plus facile pour vous, et qu’ils acceptent qu’elle ne fasse plus partie de la routine du dodo le soir venu.

Plusieurs parents, quant à eux, choisissent de donner la tétine uniquement durant les périodes d’éveil pour aider bébé à se calmer et à patienter entre les boires, mais jamais en période de sommeil. Bonne nouvelle : le bébé s’adapte aussi à cette façon de faire !

Lectures suggérées :
Comment aider mon enfant à mieux dormir
La sieste chez l’enfant
Le sommeil du nourrisson
Sommeil : la boite à outils!

Besoin d’information pour mieux saisir tous les enjeux de son sommeil?  Voici des sessions d’information sur le sommeil des enfants à visionner chez vous dans le confort de votre foyer.  Ils ont été conçu par groupe d’âge afin de repérer celui qui vous convient le mieux.

© Brigitte Langevin
www.brigittelangevin.com

 

INFOLETTRE

Abonnez-vous afin de rien manquer