Bébé | Enfant

Blogue

Services aux parents

Consultations

Pour de bonnes habitudes de sommeil chez les enfants

par | Bébé, Enfant

Voici neuf trucs pour pour favoriser de bonnes habitudes de sommeil chez les bébés et les enfants de même que quelques points de repère et consignes qu’il convient de respecter ou d’accepter pour que bébé dorme bien… et longtemps!

1. S’assurer de créer des associations adéquates à un sommeil de bonne qualité, par exemple éviter de bercer ou de nourrir l’enfant pour le voir s’endormir.

2. Créer une atmosphère appropriée au coucher, par exemple le rituel du dodo devrait contenir une période d’hygiène, de détente et d’affection d’une durée de quinze à vingt minutes avant le dodo de nuit et de deux à trois minutes avant la sieste.

3. Permettre à son enfant d’évacuer le stress et la fatigue accumulés lors de journée de grande stimulation par quelques pleurs au moment d’être mis au lit. Le piège ici est de mal interpréter les pleurs et, finalement, d’en faire trop (retourner le voir trop vite, le flatter, le sortir du lit ou encore hausser le ton) pour le voir s’endormir en silence. Le risque est de créer une association inadaptée.

4. Déposer bébé complètement réveillé dans son lit. Certains parents croient devoir endormir leurs enfants pour qu’ils dorment bien. Le risque, c’est que ces enfants deviennent persuadés que s’endormir seuls est maintenant impossible et réclament cette aide dodo après dodo. Si tel n’est pas le cas… profitez-en.

Cependant, rappelez-vous que s’endormir et se rendormir seul est un processus naturel, et cette faculté peut se mettre en place dès l’âge de 8 semaines.

5. Observer les signaux de fatigue afin d’éviter de mettre bébé au lit trop tard. Paradoxalement, plus l’enfant est fatigué, moins bien il arrive à s’endormir et de surcroit, il dort beaucoup moins longtemps. Chez le nourrisson, jusqu’à l’âge de 7-8 mois, les périodes d’éveil ne devraient pas durer plus de deux heures… Il ne s’agit pas d’un objectif à atteindre, mais bien un maximum à respecter. Par exemple, les bébés de 3-4 mois démontrent des signes de fatigue au bout 1 h 15 d’éveil environ et devraient être couchés à ce moment-là, en s’assurant, bien entendu, d’avoir comblé leur faim au préalable.

6. Prévenir les éveils nocturnes en supposant que le verre d’eau réclamé à 1 h le matin (chez les grands ou le biberon chez les moins grands), nuit après nuit, est une nécessité. L’alimentation de la majorité des enfants étant encore optimale (pas de sucrerie, de boissons sucrées ou encore d’aliment trop salé), la soudaine soif la nuit (de trop peu de gorgées la plupart du temps) risque de devenir une association inadaptée qui pourrait nuire éventuellement au processus de propreté nocturne.

7. Croire que le bébé est un petit dormeur parce qu’il ne fait que deux siestes de 30-45 minutes par jour. En fait, un bébé qui dort si peu le jour est trop souvent un bébé qui combat son sommeil avec vigueur et qui échoue deux fois durant la journée. Même si cela semble difficile à croire pour une majorité de parents, les bébés est les enfants qui font de belles siestes le jour dorment mieux la nuit. Souvent, le prix à payer de trop courtes siestes le jour est une difficulté à s’endormir sans pleurer le soir, des éveils nocturnes en cris sans cause apparente et un éveil trop matinal.

8. Éviter d’installer une dépendance pour trouver le sommeil. Par exemple, la présence du parent jusqu’à l’endormissement ou, encore, remettre la suce à la bouche alors que bébé ne sait pas la retrouver lui-même durant son sommeil (chez les bébés de moins de 8 mois) sont des exemples d’associations qui créeront de mauvaises habitudes.

9. Accepter que l’apprentissage au sommeil soit nécessaire chez certains enfants. Bien des parents espèrent que cet apprentissage se fasse de lui-même ou encore dans la joie et la plénitude. C’est plutôt rare. Voilà pourquoi il existe des stratégies pour soutenir nos enfants dans cet apprentissage dès l’âge de 8 semaines. Si votre bébé y est arrivé sans effort quelconque, réjouissez-vous!  Vous êtes sans doute un parent chanceux!

Lectures suggérées :
Comment aider mon enfant à mieux dormir
La sieste chez l’enfant
Le sommeil du nourrisson
Sommeil : la boite à outils!

Besoin d’information pour mieux saisir tous les enjeux de son sommeil?  Voici des sessions d’information sur le sommeil des enfants à visionner chez vous dans le confort de votre foyer.  Ils ont été conçu par groupe d’âge afin de repérer celui qui vous convient le mieux.

© Brigitte Langevin
www.brigittelangevin.com

INFOLETTRE

Abonnez-vous afin de rien manquer