Enfant

Blogue

Services aux parents

Consultations

Sommeil difficile au retour de la période des Fêtes ?

par | Enfant

La période des fêtes est synonyme de déplacement, de changement de routine et souvent d’activités plus stimulantes, tout en étant entouré de beaucoup plus de personnes aimantes et cajoleuses qu’à l’habitude.

Certains enfants ne seront pas affectés par tous ces changements, tandis que d’autres découvriront que l’activité dormir peut se vivre différemment et résisteront par la suite aux habitudes de sommeil qui pourtant étaient bien intégrées avant les festivités.

Si votre bébé ou votre enfant dorment moins en durée et en qualité depuis les activités de Noel et du jour de l’An, il se peut qu’il cumule de la fatigue.  Les signes peuvent être des pleurs au coucher, un éveil prématuré, des pleurs au lever, des nuits perturbées, des siestes plus courtes,  des périodes d’éveil désagréables (irritabilité, crises plus fréquentes), plus fragile à la maladie, etc…  Quoi qu’il en soit, la bonne nouvelle, c’est que cette fatigue peut se résorber et les bonnes habitudes de sommeil refaire surface avec tous les bénéfices que cela procure : un enfant joyeux et des parents heureux!

Pour aider à résorber la fatigue, il faut récupérer.  Le meilleur moyen est de devancer l’heure du coucher le soir d’un bon 30-45 minutes (tout un cycle), pour quelques soirs.  En plus, de gagner plus de temps à dormir, il est fréquent de voir son enfant s’éveiller plus tard le matin.  Pour les siestes, il convient de devancer l’heure du coucher d’un bon 15-20 minutes en conservant son heure de levé habituel (celui avant les festivités).  Le rituel du lever devient important si l’enfant s’éveille en pleurs.

Pour aider à retrouver de bonnes habitudes, soit de s’endormir seul et de se rendormir seul en cours de sommeil, parfois, il convient de réutiliser la stratégie employée au moment de son apprentissage au sommeil.  Il faut se donner quelques jours pour récupérer et renouer avec les bonnes habitudes de sommeil.  Durant ces moments passés au lit, les parents doivent être prêts à accepter que leur enfant pourrait manifester du mécontentement par des pleurs ou encore des cris par surplus de fatigue.  Assurez-vous d’observer la réaction de votre enfant lors de votre intervention, si cela le met en colère (pleure encore plus fort), c’est que vous en faites trop.  Si cela l’apaise, votre intervention semble alors adéquate.  Plus vous serez cohérent, constant et persévérant, plus vite le message que dormir est un incontournable sera de nouveau accepté chez votre enfant.

Un bon moyen de savoir qu’il a suffisamment dormi est qu’il s’éveille de bonne humeur et n’a pas de signe de fatigue dans l’heure qui vient.  Vous aurez alors que vous êtes sur la bonne voie. L’idéal est bien entendu d’avoir remis en place les bonnes habitudes avec un horaire régulier… avant le retour dans son milieu de garde.

Bon retour au travail!

Lectures suggérées :
Comment aider mon enfant à mieux dormir
La sieste chez l’enfant
Le sommeil du nourrisson
Sommeil : la boite à outils!

Besoin d’information pour mieux saisir tous les enjeux de son sommeil?  Voici des sessions d’information sur le sommeil des enfants à visionner chez vous dans le confort de votre foyer.  Ils ont été conçu par groupe d’âge afin de repérer celui qui vous convient le mieux.

© Brigitte Langevin
www.brigittelangevin.com

 

INFOLETTRE

Abonnez-vous afin de rien manquer